Aux origines du Manège - Espace Événementiel MMVQ
Manège militaire Voltigeurs de Québec Manège militaire Voltigeurs de Québec

27 mars 2018

Aux origines du Manège

Le Manège

Dix ans après l’incendie qui l’a lourdement endommagé, le Manège militaire s’apprête à reprendre du service! S’il demeure la maison-mère des Voltigeurs de Québec, il accueillera aussi le grand public, qui pourra visiter le Hall Commémoratif dédié au régiment et découvrir la nouvelle salle, équipée pour recevoir divers événements non militaires comme des bals, réceptions, événements privés ou protocolaires. Mais avant d’y entrer, revenons un peu sur le passé de ce monument historique de Québec.

Arrêt sur image : un site riche en histoire

Comme dans bien des villes, le tissu urbain de Québec s’est développé progressivement autour d’un noyau central. Le terrain aujourd’hui occupé par le Manège est longtemps resté pratiquement vacant.

À l’époque de la Nouvelle-France, tandis que se traçaient les rues et que s’érigeaient les bâtiments à l’intérieur des murs, cette zone était inoccupée. Le gouverneur Charles Huault de Montmagny avait établi une place d’armes à proximité du fort Saint-Louis dès les années 1640 afin d’y tenir les exercices militaires, parades et inspections régimentaires diverses. On n’estimait pas nécessaire de créer un autre espace d’entraînement militaire hors des murs.

Pendant la Guerre de Sept ans, il s’agit toujours d’un espace en friche… où se déploient d’ailleurs certains affrontements pendant la célèbre bataille des plaines d’Abraham. Sur le plan de Québec réalisé par le cartographe Jacques-Nicolas Bellin en 1764, on voit que cet espace n’est toujours pas utilisé.

carte_qc
Carte de Québec, 1764, par Jean-Nicolas Bellin. Bibliothèque nationale de France, en ligne au http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8595963z.

Au cours du 19e siècle, l’armée britannique commence à rechercher de nouveaux terrains, plus vastes, pour exercer ses troupes régulières et réservistes.

En 1863, un manège militaire en bois est érigé pour accueillir les Voltigeurs de Québec. Constitué officiellement l’année précédente, en 1862, ce régiment de miliciens est d’ailleurs aujourd’hui le plus ancien corps militaire canadien-français encore en activité! L’espace environnant sert alors de terrain de manœuvres et d’exercices militaires.

Ce bâtiment est si modeste qu’on ne le juge même pas digne de figurer sur le plan d’assurances de la ville de Québec en 1879…

Carte atlas
Carte tirée de l’Atlas of the city and county of Quebec de H.W. Hopkins, Provincial Surveying and Pub. Co., 1879, en ligne au http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/2244119.

Un lieu d’entraînement pour les Voltigeurs

C’est en 1883 que l’architecte Eugène-Étienne Taché est mandaté pour créer un édifice destiné à remplacer le vieux manège militaire en bois des Voltigeurs. Après une vingtaine d’années d’utilisation, cette installation est en effet devenue vétuste : il convient d’installer le régiment dans un lieu digne de sa valeur.

Taché, qui est aussi le concepteur des édifices du parlement et du palais de justice de Québec, décide de jouer d’audace et de créer un bâtiment inspiré des forteresses médiévales françaises : c’est ainsi qu’apparaît pour la première fois le style château, une signature architecturale qui sera par la suite reprise pour plusieurs autres édifices majeurs de notre ville.

La construction débute en 1885 et, deux ans plus tard, le manège devient la maison-mère des Voltigeurs. Son inauguration officielle, en 1888, est faite par nul autre que le gouverneur général du Canada, sir Frederick Arthur Stanley.

L’extérieur confectionné en pierre massive provenant de carrières locales, les fenêtres ouvragées, la ferronnerie soignée, le toit recouvert de feuilles de cuivre du nouvel édifice produisent une vive impression. L’intérieur est tout aussi remarquable : la salle d’exercice, avec ses 2 000 mètres carrés n’étant entravés d’aucune colonne et son plafond de bois sculpté entouré d’une galerie, suscite l’admiration de tous.

Un bâtiment phare de Québec

S’il a d’abord une vocation militaire, le manège prend aussi une part active à la vie civile, en accueillant les touristes mais surtout en servant de lieu de rencontre pour la population de Québec.

Au fil du temps, on y présente des bals et des concerts de musique classique, des célébrations marquant la Fête nationale des Français ainsi qu’un réputé festival de musique militaire. Des manifestations importantes comme des expositions agricoles provinciales, des expositions horticoles et des salons du livre se tiennent dans son enceinte. Dès sa construction, le manège se pose donc comme un haut lieu de la sociabilité et de la culture de la ville de Québec.

manege_1934

Agrandi en 1913 et toujours maintenu dans un état impeccable, le manège est désigné Lieu historique national du Canada en 1986. En effet, avec ses tourelles, ses barbacanes et ses nombreux détails architecturaux exubérants, il s’agit du seul bâtiment militaire de style château au pays.

L’espace devant le Manège, qui sera renommé Place George V en 1917, est l’une des rares places d’armes encore rattachées à un manège militaire qui subsiste au Canada.

Tel un phénix…

Le Manège militaire est presqu’entièrement détruit par un incendie dans la nuit du 4 au 5 avril 2008. Ironie du sort, c’est l’année même où la ville de Québec célèbre le 400e anniversaire de sa fondation : de nombreuses cérémonies devaient s’y dérouler… mais l’édifice est pratiquement une perte totale.

En fait, les flammes ont réduit en cendres tout l’intérieur, en grande partie en bois, tandis que sa façade de pierre a résisté au brasier. Presque toute la collection du musée militaire des Voltigeurs a heureusement échappé à cet incident, mais il y a beaucoup de travail à faire pour rénover le bâtiment. Cette reconstruction fera d’ailleurs l’objet d’un prochain article.

Nous voici donc, en 2018, avec un Manège militaire revampé et prêt à recevoir de la visite! Sa grande salle d’armes, reconstruite presque à l’identique, propose un grand espace multifonctionnel. Cet écrin de bois et de brique, vaste mais chaleureux, est tout indiqué pour des événements de tous genres : puisqu’il peut être subdivisé en deux, il s’agit d’un lieu d’une grande polyvalence. Il n’attend plus que vous pour que résonnent à nouveaux les conversations, les exclamations et la musique!